topleft
topright
Advertisement
Luxo vs Pixar - lumière sur la lampe Luxo Jr. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Caroline Guérin   
20-01-2010

ImageBonne année à tous !
Souhaitons nous une excellente année 2010, créative et prospère, riche en innovations. Et veillez à les protéger !


Image Pour bien commencer, une news rédigée par une invitée sur ce blog: Caroline Guérin, juriste en propriété intellectuelle à l’Office Freylinger, qui nous relate une histoire de droits à propos d’une lampe célèbre.

 

 

En 1986, John Lasseter réalisa un court-métrage pour promouvoir le savoir-faire de sa nouvelle société, et y représenta la lampe "Luxo Jr." afin de faire la démonstration des effets spéciaux que Pixar était à l’époque capable de créer.
Après avoir remporté l’Oscar du premier “Meilleur court-métrage en images de synthèse”, la lampe devint la mascotte du studio, et fit notamment apparition avant et après chaque film, parfois dans des versions spéciales (par exemple dans “Cars”, elle prit la place du zéro dans le message “Celebrating 20 Years”, et dans “Wall E”, on pouvait voir le petit robot changer son ampoule).


Image 

 

La ”Luxo Jr.” reprenant les caractéristiques de la lampe “L-1” créée in 1937 par la société norvégienne Luxo A.S., son utilisation par Pixar avait dû faire l’objet d’une autorisation de la part de son designer initial (Jacob Jacobsen).
Jacobsen avait auparavant acquis les droits de production de la lampe anglaise “Anglepoise” de George Carwadine (1934), et en avait ensuite redéfini l’aspect général.
Pixar et Luxo avaient trouvé un intérêt commercial à cet échange de bons procédés, puisque Pixar était entre autres devenu célèbre grâce au court-métrage “Luxo Jr.”, et que celui-ci faisait la promotion de la “L-1” de Luxo.

Pourtant, cette coopération de vingt ans a bien failli être remise en cause lorsque Luxo a intenté un procès à Pixar en septembre 2009, après avoir découvert que le studio américain avait décidé de distribuer une édition limitée de la lampe "Luxo Jr." avec la version Blu-ray de son film "Up", et avait installé une version audio-animatronique de "Luxo Jr." dans le parc d’attraction Disney Hollywood Studios.
Le fabricant de lampes norvégien, qui affirmait souffrir un dommage dévastateur dû à la dilution de sa réputation et de sa clientèle, fonda son action sur la contrefaçon de marques et de droits d’auteur, ainsi que sur la concurrence déloyale.
En effet, Luxo A.S. avait autorisé Pixar à utiliser la représentation de sa “L-1”, mais pas ses marques (enregistrées aux Etats-Unis sous les numéros 778106 et 1314484) ni sa dénomination sociale, et ce sans aucune contrepartie financière ni autorisation préalable.

Puisque les biens litigieux et les noms sous lesquels ils étaient vendus étaient identiques, le risque de confusion était évident, et le public ciblé pouvait s’estimer trompé quant à l’origine des lampes.
Même dans le cadre de relations contractuelles antérieurement établies, le fait que Pixar avait eu la permission d’utiliser la représentation visuelle de la lampe de bureau “L-1” de Luxo dans sa version “Luxo Jr.” n’avait jamais impliqué que cette autorisation s’étendait aux marques y relatives ou à la production et commercialisation de vraies lampes.

En novembre 2009, les parties ont finalement trouvé un accord amiable mettant fin au litige, et la plainte de Luxo A.S. a été retirée : Pixar s’est engagé à arrêter de vendre des lampes, tout particulièrement sous le nom “Luxo Jr.”, et Luxo a accepté de continuer à laisser Pixar utiliser son personnage désormais célèbre dans ses films d’animation.

 

Une autre histoire démontrant qu’une autorisation devrait toujours être demandée avant d’utiliser à des fins commerciales un Droit de Propriété Intellectuelle existant, afin d’éviter que des litiges ne fassent jour, même dans le cadre de relations d’affaires de longue date.

 

Dernière mise à jour : ( 21-01-2010 )
 
Suivant >

Pré-diagnostics Propriété Industrielle

TPE et PME de Lorraine, profitez d'un audit gratuit en matière de propriété industrielle.

Reflexe-pi.fr peut vous Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir pour cette prestation. 

Déposez votre marque en ligne!

Nouveau! Le site www.eurimark.com permet de déposer sa marque en ligne.

Dépot de marque en France, Benelux, Allemagne, etc. ainsi que Marque Communautaire.

Qu'est-ce que le protocole de Londres ?

Le Protocole de Londres modifie le régime des traductions du brevet européen, pour en réduire le coût. 

Décryptage: le dossier spécial Protocole de Londres sur reflexe-pi.fr

Infos légales
Joomla Templates by JoomlaShack Joomla Templates